AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 LE CONTEXTE › welcome to springfield.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jodie Cartwright

AND THERE'S NO REMEDY FOR MEMORY.

MESSAGES : 122
INSCRIPTION : 30/09/2012
AVATAR : Amber Heard.
CRÉDITS : Goldcrest.
PÉCHÉS MIGNONS : La bière Duff, manger des pizzas devant un match de foot, raconter des blagues nulles, [...]
PSEUDO : Foolishness/Clémence.

❝ OUH PINAISE. ❞
ÂGE: Vingt-six ans.
EMPLOI/ETUDES: Soon.
CELLULAIRE:

LE CONTEXTE › welcome to springfield. Empty
MessageSujet: LE CONTEXTE › welcome to springfield.   LE CONTEXTE › welcome to springfield. EmptySam 3 Nov - 19:33


~ welcome to springfield ~
━━━━━━━━━♢━━━━━━━━━
C'était une journée banale à Springfield, petite ville de province des USA. Charles Montgomry Burns jetait un regard malveillant sur les passants qui traversaient le passage piéton en face de chez lui, priant secrètement que l'un d'entre eux se fasse écraser par un incapable au volant comme Homer Simpson. Ce dernier était d'ailleurs à la taverne de Moe, où il discutait avec Barney Gamble et Moe Szylak de la pluie et du beau temps. Au coin de la rue Greektown, Nelson Muntz prenait un malin plaisir à tyranniser les plus petits que lui, dont Martin Prince qui eut le malheur de passer par-là. Si le calme régnait dans la ville, il n'en fut pas plus à Cobra, le voyou de Springfield, pour tenter de piquer le sac de Mme Glick, vieille dame aigrie et râleuse résidente dans le quartier d'Evergreen. Cette dernière eut le réflexe de viser ses bijoux de famille avec son gros sac, ce qui arracha un cri de douleur chez Cobra et un rire bien prononcé de la part de Bart Simpson. Le fils aîné de la famille Simpson se promenait fièrement sur son skate. Il s'était promit de trouver un bon moyen d'ennuyer sa grande soeur ce matin, mais il n'avait toujours pas trouvé d'idées. De l'autre côté de la rue se trouvait le père Flanders, accompagné de ses deux fils, Todd et Rodd, qu'il emmenait fièrement à l'église, comme tous les dimanches matins. Oui, c'était une journée des plus banales dans la petite ville de Springfield, rythmée par des habitants de tout genre et de tout horizon. Ces gens complètement délurés et propres à eux-même que vous risquez de croiser dans la rue font la fierté de Springfield et rendent à cette petite ville américaine une authenticité hors du commun. Bienvenue dans la ville de la folie et du donut !


_________________
he loves me with every beat of his cocaine heart.
At some point, you have to make a decision. Boundaries don't keep other people out. They fence you in. Life is messy. That's how we're made. So, you can waste your lives drawing lines. Or you can live your life crossing them. But there are some lines that are way too dangerous to cross.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flightless-bird.forumactif.com
 

LE CONTEXTE › welcome to springfield.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enseignements d'un contexte économique dégradé: le Chili
» L'évolution du marché des montres de poche
» Un petit gousset (pour bientot)
» ILLINOIS : montre de sénateur ???
» Ouverture prochaine de Springfield!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUH PINAISE! :: I - A DROP IN THE OCEAN. :: Here it goes again-